Comment aménager une salle de bains PMR ?

Installation de salle de bains PMR : normes et équipements indispensables

Cela fait maintenant quelques années que la salle de bains est devenue une véritable pièce de vie au sein des foyers. Outre l’esthétique et la praticité, l’accessibilité est aujourd’hui une notion importante à prendre en compte pour son aménagement. En effet, quand on aménage sa salle de bains, on ne pense pas systématiquement au moment où on aura besoin de plus d’espace pour s’y déplacer. Vieillesse, maladie ou accident impromptu, on attend souvent le dernier moment pour repenser sa salle d’eau et l’adapter aux personnes à mobilité réduite (PMR). Pourtant, en s’y prenant à l’avance, on s’évite non seulement des problèmes d’organisation mais aussi de financements et on s’offre une tranquillité d’esprit pour l’avenir. Alors, adapter sa salle de bains pour PMR : quel sont les équipements indispensables ? Quelles normes respecter ? Voici les choses à savoir pour bien aménager la pièce d’eau et la rendre accessible pour les personnes à mobilité réduite.

 Bon plan : Pour l’installation de votre salle de bains pour PMR, choisissez un professionnel du bâtiment certifié par un label qui atteste de ses compétences dans le domaine et de son engagement en faveur de l’accessibilité auprès des PMR et personnes handicapées. Chez RSC Visery, nous sommes certifiés Handibat, marque CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) et réalisons régulièrement des salles de bains pour PMR.

Les équipements indispensables dans sa salle de bains pour une PMR

Pour l’installation d’une salle de bains et de WC adaptés aux personnes à mobilité réduite, il faut déjà s’imaginer ce que vit une personne qui ne peut pas se déplacer sans aide ou qui est gênée dans ses mouvements. De manière générale, on définit une PMR comme étant une personne ayant des difficultés à se mouvoir dans un environnement inadapté. Attention à ne pas confondre une personne à mobilité réduite et une personne handicapée. Une PMR peut être gênée dans ses mouvements et ses déplacements pour diverses raisons telles que :

  • sa taille ;
  • son état (maladie, surpoids, etc.) ;
  • son âge ;
  • son handicap permanent ou temporaire ;
  • les appareils que la personne doit utiliser au quotidien pour se déplacer ;
  • les objets ou personnes qu’elle transporte.

Nous sommes donc tous potentiellement concernés à un moment de notre vie.

Concrètement : que mettre dans une douche pour PMR ?

En termes d’équipements, une salle de bains adaptée aux PMR est avant tout une salle de bains adaptée à une personne qui se déplace en fauteuil roulant. En effet, il faut suffisamment d’espace pour que le fauteuil puisse rentrer dans la pièce et se déplacer de la douche au lavabo, sans risquer de se faire mal. Bien équipée et suffisamment accessible, on opte donc, de préférence, pour une douche à l’italienne dotée de :

  • une ou plusieurs barres de maintien ou barres d’appui ;
  • un siège de douche ;
  • de poignées à hauteur de la personne.

Si la salle de bain contient une baignoire et non une douche, celle-ci devra être adaptée et rendue accessible. Par exemple, vous pouvez installer une baignoire à porte, dotée d’un revêtement antidérapant.

salle de bain pmr

Choisissez des lavabos et des accessoires adaptés et à bonne hauteur, tels que la robinetterie, les portes serviettes, radiateurs, interrupteurs, miroirs, etc. De même, pensez à adapter les meubles en choisissant des ouvertures faciles, et qui permettent d’optimiser l’espace de la pièce (par exemple des portes coulissantes ou des tiroirs). Pour laisser la place à un fauteuil roulant, choisissez des meubles vasques.

À lire : 17 conseils déco pour refaire sa salle de bains

Idem, pour des toilettes, les WC et vasques suspendus sont pratiques et facilitent le déplacement des personnes à mobilité réduite. Pensez à avoir une ouverture de porte suffisamment grande pour laisser entrer un fauteuil roulant et pour qu’un demi-tour soit envisageable.

Le saviez-vous ? Vous pouvez financer votre aménagement de salle de bains pour PMR avec des aides pour l’adaptation du logement aux personnes âgées.

douche PMR
douche pmr

Accessibilité de la salle de bains et des WC pour PMR : quelles normes à respecter ?

L’accessibilité des sanitaires dans un logement privé neuf est aujourd’hui obligatoire et est soumis à certaines normes. Par exemple, si vous êtes propriétaires et souhaitez faire construire pour louer, vendre ou mettre à disposition votre bien immobilier, le respect des normes pour l’accessibilité de toute l’habitation est obligatoire. Voici les obligations réglementaires pour toute construction neuve en termes d’accessibilité de la salle de bains et des WC aux PMR :

  • Au moins une salle de bains doit être à un niveau accessible et posséder un espace libre d’au moins 1,5 m de diamètre en dehors du battement de la porte et des équipements fixés.
  • Les douches doivent être munies de barres de maintien, d’un siège de douche, de poignées et d’une robinetterie à une hauteur comprise entre 90 et 130 cm. La douche doit se situer dans un espace d’au moins 1.20 m x 0.90 m avec une hauteur supérieure ou égal à 1.80 m. Le receveur peut-être de plain-pied mais doit présenter un ressaut limité à 2 ou 4 cm avec la présence d’une rampe d’accès ayant une pente inférieure ou égal à 33 %.
  • De même, les lavabos et accessoires doivent aussi se situer à une hauteur comprise entre 90 et 130 cm.
  • Les lavabos doivent être des vasques suspendues.

Pour aller plus loin

Pour plus d’informations, vous pouvez vous tourner vers la réglementation en vigueur qui normalise l’accessibilité des équipements sanitaires publics aux PMR :

  • La Loi Handicap de 2005 : loi du 11 février 2005 « Loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ». Elle a fixé la mise aux normes des sanitaires des ERP (établissements recevant du public).
  • La Loi Handicap de 2006 : arrêté du 1er août 2006 qui définit les règles techniques relatives à l’accessibilité aux personnes handicapées lors de la construction et de l’aménagement des bâtiments d’habitation.
  • La loi Handicap de 2017 : l’arrêté du 20 avril 2017 comporte plusieurs articles liés à la construction et à  l’aménagement des sanitaires et WC pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite.

Vous aimerez aussi